Compte rendu de la réunion de Comité d’accompagnement du 17 juin 2019

Fort de son permis, Lhoist a commencé à le mettre en œuvre aux environs du 3 ou 4 juin dernier. Malheureusement nous ne sommes pas en mesure d’être plus précis car l’abbaye est maintenue volontairement dans l’ignorance totale des événements. Tout autant que la Ville de Rochefort semble-t-il. Nous sommes – une fois de plus – scandalisés par cette situation.

En effet, le permis accordé à Lhoist imposait la tenue d’un Comité d’accompagnement – « organe de dialogue » – réunissant les différents acteurs et représentants de Lhoist, de l’Abbaye, des villes de Rochefort et de Marche ainsi que des administrations intéressées.

À la demande insistante de l’Abbaye, le première réunion, prévue beaucoup trop tardivement par le permis, s’est tenue ce lundi 17 juin à Rochefort. Nous vous en communiquons notre compte-rendu et chacun pourra se rendre compte combien Lhoist compte mener ces tests dans un huis-clos absolu, refusant l’accès aux informations qui sont pourtant capitales pour la Ville, distributrice de l’eau à la population et pour la brasserie de l’Abbaye qui doit pouvoir maîtriser en temps réel les paramètres très exigeants de l’eau, bien au-delà d’ailleurs de ce que prévoit le permis. L’abbaye doit aussi pouvoir faire face en urgence à des problèmes qui pourraient survenir pendant les tests de pompage.
Ce blackout – d’ailleurs prévisible – de Lhoist pose de sérieuses questions sur le déroulement des tests de pompage.

 

Compte rendu de la réunion de Comité

Aidez-nous à protéger la Tridaine en partageant cet article!

Articles similaires

Plus d'actualités similaires